Développez vos supers pouvoirs grâce à la méditation

Les promesses de la méditation

Souhaitez-vous réduire votre stress ? Ne plus être à la merci des pensées négatives ? Vous sentir tranquille et en paix ? Ne plus être victime de vos pulsions ? Avoir de l’autodiscipline ? Être plus créatifs, plus productifs ? Adopter de bonnes habitudes sans effort ? Accomplir plus de choses plus facilement et sans douleur ? Tout cela est possible grâce à la méditation.

De plus, Il est aussi possible d’augmenter vos performances dans votre travail, la pratique de votre sport et améliorer vos relations. Non, je n’exagère pas du tout. En effet, lorsque nous sommes plus calmes, détendus, ancrés dans le moment présent, nous sommes capables de nous libérer du stress et d’éviter d’être submergés par la peur et les pensées négatives. Si bien que nous sommes capables de prendre de meilleurs décisions avec un esprit plus lucide.

Bien que cette pratique ait vu le jour il y a des milliers d’années, tous les bienfaits de la méditation n’ont pu être démontré seulement qu’aujourd’hui avec la technologie actuelle. Par exemple, des expériences ont été réalisées sur des moines bouddhistes, des yogis et même des personnes ordinaires qui méditent quelques minutes par jour. C’est ainsi qu’il a été observé via les scanners et les IRM, que de nouvelles connexions plus nombreuses et complexes apparaissaient dans le cerveau humain d’un méditant, améliorant nettement sa santé mentale tout en réduisant les effets du vieillissement.

L’esprit singe
Méditation-monkey-mind

Les bouddhistes disent que le mental est comme un singe fou qui cours constamment et saute de branches en branches, ce qui représente le fil des pensées. Ainsi, le mental est toujours à la recherche de quelque chose de manière frénétique. Autrement dit, le « monkey mind » est incapable de rester assis et calme. Maintenant, imaginons que ce singe soit bourré et nous avons une description proche de notre cerveau. C’est ainsi que notre esprit fonctionne et plus vous méditerez, plus vous réaliserez que cette métaphore est parfaite : un singe fou complètement bourré.

A quoi va ressembler la vie d’une personne qui a ce singe fou aux manettes ? Pensez-vous que sa vie puisse être prospère, épanouissante, heureuse et paisible ? Au contraire, il y a des chances que cette personne soit plutôt très agitée, névrosée, stressée, débordée avec une vie chaotique découlant des décisions stupides du « monkey mind ».

Le plus grand bienfait de la méditation est d’être capable d’apprivoiser ce singe fou et de le maîtriser. Ainsi, nous pouvons atteindre un état de calme et de tranquillité.

Méditation-monkey-mind-2
Une thérapie

En méditant tous les jours, des choses enfouies dans notre subconscient font surface et plus nous le faisons, plus notre cerveau évolue vers une structure plus complexe. C’est un peu comme la mue d’un serpent, lorsqu’il perd son ancienne peau pour la remplacer par une nouvelle. Notre esprit lâche prise sur les notions et les opinions préconçues à propos du fonctionnement du monde, à propos de ce qui bon ou mauvais, de ce qui est vrai ou faux. Cela ne signifie pas que nous nous en fichons mais plutôt que nous nous débarrassons de nos bagages liés à notre enfance et adolescence. Ainsi, nous abandonnons nos croyances limitantes. Cela pourrait être comparé à une psychothérapie mais de manière plus subtile et spontanée. Beaucoup d’entre nous trimbalons nos grosses valises (pour ne pas dire sacs poubelles) qui nous empêchent de réaliser notre potentiel et souvent sans que nous nous en rendions compte.

Comment ne pas désirer commencer à méditer tout de suite, quand on comprend tous les merveilleux bénéfices qui viennent d’être cités ?

La maîtrise de sa vie

Les émotions qui nous traversent déterminent ce que nous pouvons accomplir dans notre vie. Si bien qu’elles peuvent également nous pousser à saboter notre réussite. Puis elles déterminent aussi, comment nous nous sentons et notre qualité de vie. Or, la méditation nous permet de mieux nous contrôler.

La méditation aide aussi à se libérer des addictions : la télévision, internet, la pornographie, les drogues, la malbouffe. En effet, un méditant est moins susceptible de se faire happer par ces stimulations. A l’inverse, lorsque nous nécessitons ces stimulations externes, pour tenter de contrôler notre état intérieur, nous nous retrouvons sur les montagnes russes avec des hauts et des bas. Après un agréable moment éphémère, nous subissons un crash. Ainsi, il est impossible de maintenir un bonheur durable de cette façon. En revanche, nous pouvons entraîner notre cerveau à maintenir une joie constante, quelle que soit les événements extérieurs, qu’ils soient bons ou mauvais. C’est une chose formidable que nous offre la méditation.

La force de la volonté

Si vous êtes une personne très rationnelle et pragmatique et que vos objectifs sont orientés vers la productivité, vous pouvez grâce à cet entrainement cérébral muscler votre volonté. De plus, un esprit clair est capable de mieux se concentrer, de prendre de meilleures décisions. Puis, vous pouvez aussi augmenter votre créativité en renouant avec votre subconscient de manière plus puissante.

La pleine conscience

La pleine conscience est un état de connaissance de la réalité qui nous entoure, l’habilité d’observer notre environnement ainsi que nous-même, notre humeur et nos émotions. A savoir, que la méditation permet de développer cette aptitude et de rester objectif face à une situation en évitant de réagir. Par exemple : observer nos sentiments lorsque nous sommes en colère sans forcément bouger. La pleine conscience est un sujet très profond et mérite un article dédié pour en parler. Grâce à elle, nous sommes capables de résorber toutes nos émotions négatives, toutes nos frustrations. Il n’est pas aisé de se rendre compte d’un tel pouvoir avant d’avoir commencer à pratiquer la méditation.

La clé du bonheur
Méditation-Bonheur

En somme, la méditation nous rend plus heureux. Dans la société actuelle, notre bonheur est beaucoup trop attaché aux stimulations externes, telles que : la nourriture, l’alcool, la drogue, la télévision, les médias, les potins, etc. D’un autre côté, la méditation permet de s’en libérer pour être joyeux naturellement. Alors que pourrions souhaiter de mieux que de simplement être heureux ? Sans ruminer le passé, sans s’inquiéter pour le futur, juste en appréciant le moment présent, sans rien faire à part méditer. Pourquoi s’en priver ? Courir après plus d’argent, une plus belle voiture, une plus grande maison peut procurer du plaisir mais notre joie de vivre ne dépend pas de tout cela.

L’éveil

Enfin, je ne développerai pas ici les apports de l’illumination spirituelle que peut apporter la méditation car c’est un sujet bien trop profond et je ne pourrai que le survoler dans cet article. Atteindre cet état nécessite d’y dédier des dizaines d’années. En résumé, c’est le moment ou notre égo se dissout ainsi que tous nos jugements, les critiques envers le monde, les bagages émotionnels. De cette façon, tout notre sens du moi laisserait place au sentiment d’appartenance à un tout qui serait la source de la vie. Ne faisant qu’un avec l’univers, une personne ayant ce niveau de conscience verrait toutes les interconnexions dans le monde et ressentirait un amour inconditionnel. Ainsi, la peur, la colère, la mesquinerie disparaissent, remplacées par une joie profonde puisée dans le moment présent. En définitive, il s’agit d’un niveau d’accomplissement extraordinaire.

Qu’est-ce que la méditation ?

Il s’agit essentiellement de s’assoir et de faire taire son mental tout en restant conscient de ce qui se déroule durant le moment présent. L’exercice consiste à ne se concentrer sur rien de particulier en évitant de se faire emporter par l’histoire des pensées. Imaginez que votre mental est un ciel bleu et que les pensées soient des nuages qui passent. Ces nuages comportent quelques fois des informations intéressantes mais sont très souvent hasardeuses. Alors, la méditation consiste à rester immobile, et à les regarder venir et s’en aller dans l’atmosphère, sans les juger.

Il ne s’agit pas du tout d’une pratique « New-Age », mystique ou néo-hippie. La méditation existe depuis des milliers d’année et les preuves scientifiques sont enfin capables aujourd’hui de rattraper ce retard.

neurosciences
La méditation est validée par les neurosciences
Technique de méditation

Certaines disciplines nous demandent de nous concentrer sur un Mantra : une affirmation que l’on répète à soi-même. D’autres comportent des techniques de respirations. Ou alors, il est possible de porter toute l’attention sur les sensations physiques. Pour ma part, je vais partager avec vous quelque chose de vraiment très simple à réaliser. D’ailleurs, vous n’avez pas besoin de prendre des cours, de posséder un équipement spécial ou d’avoir lu tel ou tel livre.

Tout ce qu’il vous est demandé pour méditer est :

Etape 1 : prenez un smartphone et régler une minuterie pour qu’elle sonne au bout de 20 minutes

Etape 2 : Installer-vous dans un endroit calme de préférence, seuls. Il n’est pas nécessaire de s’assoir dans une position particulière (lotus etc.), utilisez une chaise ou le bord de votre lit. Évitez de vous allonger car, en vous maintenant le dos bien droit, vous éviterez d’entrer en somnolence.

Etape 3 : fermez les yeux. Détendez-vous. Ne faites rien de spécial avec votre souffle. Respirer de manière automatique et naturelle.

Etape 4 : tentez de vider votre esprit de toute pensées et de ne pas vous laisser emporter dans leurs histoires. Pour vous aider, vous pouvez vous concentrer sur le va-et-vient de votre respiration. Vous y parviendrez pendant un très court instant car au bout de 5 à 10 secondes de clarté, une pensée va se présenter inexorablement et va tenter de vous saisir afin de vous emmener au pays des chimères.

Par exemple : vous êtes en train de méditer, puis vous vous dites « Mince ! j’ai oublié de répondre à un email ». A ce moment vous avez le choix, soit vous laisser embarquer dans le train des pensées : « Dès que j’ai un moment, je dois choper mon ordinateur pour envoyer le message ». Ou bien vous pouvez choisir de constater : « Stop, ce n’est qu’une pensée ». La laisser aller et vous recentrer sur le moment présent et votre respiration. Et ainsi, jusqu’à ce qu’une nouvelle pensée arrive. Soyez le ciel bleu, séparé des nuages qui passent.

Malgré sa simplicité, c’est un exercice difficile. Quelque fois vous vous retrouverez transportés pendant 5 bonnes minutes d’inconscience avant de réaliser « Oh ! Une petite minute. Je suis partie au pays imaginaire alors que je suis censé méditer 😊 ». Dites-vous qu’à chaque fois que vous vous rendrez compte de vos pensées pour vous recentrer, c’est comme si vous aviez fait faire une pompe à votre cerveau. C’est ainsi que vous musclerez votre mental. Faites cette gymnastique jusqu’à ce que les 20 minutes soient écoulés puis reprenez une activité normale.

Il n’y a ici aucune théorie, aucune religion, aucun livre sain, juste un technique simple.

Meditation pouvoirs
Un esprit clair est capable de mieux se concentrer, de prendre de meilleures décisions. Puis, vous pouvez aussi augmenter votre créativité en renouant avec votre subconscient de manière plus puissante.
Jour après jour

Avant de pouvoir installer cette nouvelle habitude, au commencement, votre esprit sera agité. Je vous rappelle, le mental est un singe fou complètement saoul qui fera tout pour vous distraire car il préfère courir dans tous les sens. En conséquence, vos pensées vous feront procrastiner sur votre pratique. La solution face à cela, est de maintenir votre rituel TOUS LES JOURS. Si vous ne comptez pas méditer chaque jour sans exception alors c’est inutile de commencer. Le truc avec la méditation est que cela demande de la rigueur pour en retirer les bénéfices. De plus, vous n’en aurez pas avant un petit moment. D’abord, vous vous sentirez mieux au bout de quelques semaines mais les véritables transformations ne se feront pas avant des mois. C’est-à-dire que les effets commencent subtilement puis finissent par devenir des super boosts après quelques années.

Pourquoi les gens abandonnent ?
pratique

Tout le monde a déjà utilisé une pompe à eau. Nous sommes toujours ravis d’en rencontrer une dans un parc l’été, en temps de canicule. Lorsque nous commençons à pomper, il ne se passe rien au début. Nous devons continuer à actionner le mécanisme pendant quelques secondes en se demandant si la pompe n’est pas en panne. Puis en insistant et avec de la patience, nous savons tous ce qu’il se passe : un énorme jet d’eau se met à couler pour notre plus grand plaisir. Ainsi, commencer la méditation c’est exactement ça : si on s’arrête trop tôt, nous n’aurons jamais la chance de désaltérer notre soif.

« Je n’arrive pas à méditer parce je n’arrive pas à me concentrer. Mon esprit n’est pas calme »

Penser cela, c’est comme si on disait : « Je ne suis pas en forme alors je ne peux pas aller à la gym ». Vous ne vous êtes pas encore assez entraînés. D’ailleurs, il s’agit de la cause principale d’échec : s’attendre à rester parfaitement calme, sans avoir la moindre pensée, comme un maître Zen durant 20 minutes est un fantasme. Pour arriver à ce résultat, il aura surement fallu à ce Maître, plusieurs décennies. Quant à nous, si nous parvenons à garder un esprit clair durant 5 secondes par ci par là, c’est déjà un grand accomplissement. De plus, le processus inclue les périodes de calmes tout autant que les pensées agitées. Tout cela constitue votre pratique de la méditation, alors, nous devons, avant tout, définir des attentes réalistes.

En conclusion, vous apprendrez que vous n’avez pas le contrôle de votre mental autant que vous le pensiez. Les pensées ne disparaîtront jamais, mais la méditation vous enseignera comment vous en détacher en séparant votre identité et en maintenant une distance avec vos émotions. Il s’agit d’un pouvoir immense qui crée des miracles.

Merci de me laisser votre commentaire pour me faire part de votre réaction et de suivre la page Facebook si vous avez aimé cet article. N’hésitez pas aussi à le partager avec vos amis si le contenu vous a intéressé. Pour me contacter directement, vous pouvez laisser un message ici.

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *