Coach compétent

Comment reconnaitre un coach compétent et efficace ?

Le métier de coach est une profession non régulée. Cela signifie que tout le monde peut prétendre exercer en tant que tel. D’un côté, cela permet plus d’ouverture et de liberté mais il y aussi un risque non-négligeable de charlatanisme. De ce fait, il y a, dans le pire des cas, le risque qu’une personne fragile se retrouve sous l’emprise d’un individu malintentionné.

Alors comment reconnaitre un authentique coach qui évitera de vous faire perdre votre temps et votre argent ?

La bienveillance du coach

Avant tout, un coach efficace est bienveillant et altruiste. Cela signifie que les aspirations de ses clients passent avant les siennes. Un véritable coach met toujours l’accent sur le client. Pour cette raison, il possède une bonne conscience de lui-même, faisant preuve de retenue et d’humilité. Cela se manifestera par une importante générosité et de l’intelligence émotionnelle.

De son côté, le client doit vraiment vouloir changer, après avoir défini ses priorités. Pour cela, il est impératif qu’il ait accepté son coach. Ensuite quand le coach identifie le potentiel de son client, la connexion se fait. Par conséquent, chacun de ses mots et chacune de ses pensées est concentrée sur son client et non sur ses propres intérêts. Cela demande beaucoup d’énergie et pour cette raison, je n’enchaine jamais les séances afin de me permettre d’assimiler complètement l’histoire du client précédent et être capable d’offrir une attention totale au suivant.

Bienveillance
Un coach efficace est bienveillant et altruiste et met toujours l’accent sur le client en faisant preuve de retenue et d’humilité.
L’autonomie du client

Un coach ne cherche pas à éduquer, chaperonner, conseiller ou proposer une thérapie. Si bien, qu’il permet à ses clients d’identifier leurs propres solutions, les mieux adaptées et assumer la responsabilité de leur propre transformation. C’est pourquoi, Il est inutile de me demander ce qu’il faut faire… d’ailleurs je répondrai souvent par une interrogation.

Le coach peut changer la vie de ses clients, à condition que ses clients désirent qu’on les aide, qu’on les oriente, qu’on les instruise et sans jamais demander que l’on fasse les choses à leur place. En définitive, la responsabilité de leur aptitude à changer, de leurs décisions et de leurs actions, n’appartient qu’à eux-mêmes. Bref, ils ont besoin d’être guidés et non dirigés car une question pertinente vaut mille conseils pourvu que le client soit habilement amené à réfléchir par lui-même en toute autonomie. Ainsi, le coaching peut profiter à tout le monde.

La relation authentique

Attention, il ne faut pas confondre coaching et amitié. Ainsi, le coach met toujours ses clients face à leurs responsabilités et s’efforce toujours de dire la vérité. De plus, il peut même en arriver à devoir les bousculer lorsque c’est nécessaire, en leur faisant un retour intransigeant mais toujours bienveillant et toujours dans leurs intérêts.

Un coach expérimenté ne se permet jamais de juger les autres au premier abord ou de les classer par catégories. Ensuite, pour que le changement soit toujours bien accueilli par le client, celui-ci doit en garder le contrôle. Aussi, la philosophie du coaching est de guider les clients à bien vivre leur vie, à éviter de porter préjudice aux autres et à trouver leur équilibre.

Le rôle du coach est de voir clair dans la situation du client, de renforcer ses qualités et ses capacités. En contrepartie, le client doit accepter la franchise et l’honnêteté du coach afin d’accueillir le questionnement qui lui permettra d’évoluer. Un coach efficace sait admettre ses erreurs et montrer qu’il se soucie sincèrement de ses clients. De plus, il ne vise pas la reconnaissance ni les louanges. Par exemple, lorsque je reçois des compliments, je les accueille toujours avec plaisir, mais je remets tout de suite le focus sur le client et ses propres réalisations. Un coach possède la capacité d’apprendre en même temps que ses clients en découvrant qui ils sont, leurs valeurs, leurs espoirs et leurs ambitions. Si bien que chacun des clients que j’accompagne m’offre des trésors cachés qui m’apportent beaucoup dans ma vie personnelle.

Relation coach client
Un coach expérimenté ne se permet jamais de juger les autres au premier abord ou de les classer par catégories.
Les émotions

Le coach prend bien en compte l’omniprésence et la puissance des émotions car elles imprègnent chacune de nos actions ou décisions. Ainsi un coach efficace fait preuve de transparence sur ses émotions et ne craint pas de les montrer. D’un côté il s’implique pour aider les individus à apprendre à gérer leurs émotions et à mobiliser leurs forces. De l’autre, il porte constamment un regard en lui-même afin de renforcer son intelligence émotionnelle en surveillant ce qui l’anime où le contrarie. Non seulement, il est attentif aux émotions subtiles qui l’habitent mais encore Il prend conscience de ce qui les déclenchent et connait « ses cordes sensibles ». En effet, les clients pourraient accidentellement les toucher. J’ai pour ma part une particularité :  celle d’avoir les yeux qui s’humidifient et brillent quand je reçois une émotion intense. Je ne cherche pas à lutter contre cela et quand mon client s’en aperçoit, je remarque que notre connexion s’amplifie. C’est ce côté humain que j’apprécie le plus dans la pratique.

En revanche, je n’hésiterai pas à exprimer une indignation sincère face aux transgressions du client, comme quand il ne respecte pas ses propres valeurs. De cette façon, je montre aux personnes coachés qu’ils peuvent contrôler leur réaction face aux actes et paroles d’autrui et qu’ils peuvent choisir et adapter leurs réponses émotionnelles. Notamment en prenant du recul, en affirmant leur personnalité et en prenant leurs responsabilités.

L’acceptation et l’empathie

Accepter et apprécier ses clients pour ce qu’ils sont est, pour moi, un impératif en matière de coaching. C’est cet état d’esprit positif qui fait des miracles. De plus, je fais le maximum pour que le client se développe pleinement et réponde à des attentes élevées, afin qu’elles deviennent des prophéties auto-réalisatrices. Par conséquent, le client s’approprie ses attentes et à mesure qu’il y répond, son entourage change d’attitude envers lui et se montrent plus respectueux. C’est ce qu’on appelle « l’effet Pygmalion » ou cercle vertueux. Et surtout, je recadre toujours un client afin qu’il évite de blâmer les circonstances, se plaindre, se lamenter et se victimiser.

Enfin, la qualité la plus important pour un coach efficace est l’empathie. Autrement dit, la capacité qu’il a de comprendre la réalité de son client, en adoptant son point de vue, comprendre ce qu’il vit, traverse et ressent. De façon à entrer intimement dans l’univers du client comme si c’était le sien.

Malgré qu’il ne puisse pas forcément apprécier toutes les personnes qu’il a à encadrer, il doit toujours leur témoigner une estime inconditionnelle.

Empathie
La qualité la plus important pour un coach efficace est l’empathie. Autrement dit, la capacité qu’il a de comprendre la réalité de son client

Pour être un excellent coach, le chemin est long et difficile mais les gratifications sont extraordinaires. C’est la raison pour laquelle je fais ce métier avec autant de plaisir. Il m’a fallu faire un grand travail sur moi-même et faire preuve de maturité avant de pouvoir y prétendre. En somme, je vous souhaite sincèrement de rencontrer une ou un coach qui sera capable de vous guider dans l’amélioration de votre vie, mais seulement, si vous en éprouvez le désir.

Merci de me laisser votre commentaire pour me faire part de votre réaction et de suivre la page Facebook si vous avez aimé cet article. N’hésitez pas aussi à le partager avec vos amis si le contenu vous a intéressé. Pour me contacter directement, vous pouvez laisser un message ici.

Partagez l'article :
 
 
  more

6 commentaires

  1. Le coaching est un métier formidable !!!! Merci de nous partager ta vision et ton expérience. L’empathie est très importante en effet. Un coaché qui ne se sent pas compris n’est pas forcement « coachable » je pense.

  2. Ce que tu décris est très vrai. Personnellement je le résume en un mot « le courant ». Parfois la personne peut être très compétente, et pourtant il y a un truc qui ne passe pas… Si en plus de la bienveillance et de l’authenticité il y a de la compétence le coaching se fera sur les meilleurs bases selon moi. Merci pour cet article Walid !

  3. Merci Walid pour ce bel article, très pratique sur le coaching. Je suis moi-même intéressé par ce métier et apprends ici beaucoup de qualités à cultiver pour y réussir. Merci encore.

  4. Walid ton article est très complet et rassemble parfaitement les compétences requises pour être Coach … personnellement c’est un travail continu pour moi afin d’accompagner au mieux les personnes que j’accompagne dans la découverte de leur Triangulation. Merci pour ce partage et au plaisir de lire les prochains articles.

  5. « Un coach ne cherche pas à éduquer, chaperonner, conseiller ou proposer une thérapie. »
    Ah voilà qui est bien dit.
    Combien de personnes posent des questions, attendent des réponses …et combien de « coaches » donnent des leçons ?
    C’est vraiment une subtilité de ce métier que je vois rarement mise en évidence.
    Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *