changer de vie

Comment réussir à changer pour s’épanouir

Ne luttez pas contre l’univers

Au fur et à mesure que nous prenons de l’âge, dès la sortie de l’enfance, nous commençons à construire, dans nos vies, un cocon de plus en plus confortable et ensuite nous évitons à tout prix de changer. Passé un certain cap, nous recherchons tellement la sécurité que tout ce qui nous importe est seulement d’éviter d’avoir des ennuis et non plus d’avoir une vie géniale. Mais c’est justement à ce moment précis que les ennuis commencent. En effet, nous recherchons tellement à nous placer dans une bulle protectrice que nous nous enfermons dans une cage. Alors que l’univers n’est fait que de changements. D’ailleurs, les bouddhistes appellent cela l’impermanence. Puisque tout est en perpétuel mouvement, notre réalité est essentiellement constituée de changements. Par conséquent, résister au changement c’est donc résister à la vie. Ainsi, tant que nous faisons partie de l’univers, nous vivons ces changements tout le temps, ne serait-ce qu’en inspirant et en expirant à chaque seconde. Pouvons-nous l’arrêter ? Voici une courte histoire pour illustrer les conséquences de la résistance au changement.

Un jour le diable décida de prendre sa retraite. Avant de partir, il mit tous ces outils en vente. Lors de cette vente, on pouvait voir de nombreuses choses qui lui avaient beaucoup servi dans sa carrière : la colère, la haine, la jalousie, tout était déposé là, il n’y avait qu’à se servir. L’opération fut un grand succès car tout était parti en même pas une heure. Pourtant il restait un sac. Une personne curieuse lui demanda alors : « Qu’est-ce que vous avez la dans ce sac ? Est-ce à vendre ? » Le diable répondit « Non, je conserve ces outils-là. Ce sont ceux qui ont été les plus efficaces de toute ma vie. J’ai pu accomplir de grandes choses avec. J’y suis très attaché et je vais les garder en souvenirs. » Aussitôt tout un groupe de personnes s’exclama : « s’il vous plait ! Montrez-nous, votre prix sera le nôtre ». Alors au bout d’un moment, ils insistèrent tellement que le diable fini par accepter. Ainsi, il ouvrit son sac et déposa sur la table ses deux outils les plus redoutables : la frustration et la dépression. Lorsque nous luttons contre la vie en résistant au changement, nous ressentons de la frustration car celui-ci est inévitable. Cette frustration se transforme ensuite en dépression et de là naissent tous nos malheurs et notre souffrance.

Quel est le prix à payer pour le succès ?

Quelques soient nos objectifs de vie, que ce soit celui d’être indépendant financièrement, d’avoir une carrière réussie, de rencontrer l’amour de sa vie, d’avoir un corps de rêve, d’avoir des pensées positives ou de ressentir de la paix intérieure, nous serons toujours confrontés au même principe : le succès ne peut se manifester que si nous changeons. Lorsque nous ressentons de la frustration, que nous sentons que nous ne sommes pas à notre place, que nous sommes coincés, Il est nécessaire de changer. Mais à notre époque nous avons une chance énorme. En effet, nous vivons dans une ère de l’information où tout est accessible sur internet. Les livres, les blogs, les chaines YouTube, les formations en ligne. Tous les outils imaginables sont à notre disposition. Ainsi, il est possible d’acquérir n’importe quelles connaissances nécessaires pour construire sa vie et devenir la meilleure version de soi. Toutefois, la condition pour y parvenir est de savoir ce que nous désirons vraiment. Si nous ne le savons pas précisément, nous risquons de nous perdre, de courir dans tous les sens, un peu comme un poulet sans tête. Alors que si nous savons exactement ce que nous voulons, nous pouvons bien définir nos objectifs. Qu’est-ce que vous voulez vraiment ? Que voulez-vous accomplir ? Quel avenir voulez-vous manifester ? Un très bon exercice vous attend dans la suite de cet article. A partir des réponses, nous pourrons passer à l’action et faire le travail nécessaire. Celui-ci consistera à d’abord maîtriser notre monde intérieur puis ensuite de changer le monde extérieur. J’entends par là, notre psychologie, nos croyances, notre mode de pensée, la gestion de nos émotions, notre niveau de discipline. Aussi, il existe pour cela de très nombreux outils que je vous proposerai au fil des articles de ce blog tels que la visualisation, la méditation, le journaling, l’introspection, etc.

Retour vers le futur
Meilleure version de soi

Combien de temps passez-vous à penser au passé ? Une des fonctions de notre cerveau est d’utiliser notre mémoire pour envisager nos possibilités futures. Selon lui, ce qui a marché, marchera encore. C’est pourquoi, mieux vaut ne pas prendre de risque en sortant de la zone de confort, sûre et familière. Et si vous portiez maintenant, toute votre attention sur le futur, sans prendre en compte ce qui est déjà arrivé avant ? Voyez-vous toutes les possibilités qui s’offrent à vous ? La technique la plus efficace pour cela et dont je parle très souvent dans mes articles est la visualisation. Installé tranquillement, prenez un temps pour imaginer la personne que vous rêvez d’être, comme si vous l’étiez déjà, imaginez ce que vous désirez comme si vous le possédiez maintenant. Si vous visualisez la vie dont vous rêvez comme si elle était réelle, le monde s’alignera avec votre vision.

Jim Carrey, avant de devenir le comédien et acteur de renommée mondiale, a eu beaucoup de mal à trouver du travail et à progresser dans sa carrière. En 1985, Jim pris une décision audacieuse : il s’est lui-même écrit un chèque de 10 millions de dollars pour « services d’acteur », daté de 10 ans dans le futur, et l’a gardé dans son portefeuille. On pourra pensez que ce fut une coïncidence, mais en novembre 1995, Jim Carrey a découvert qu’il avait été choisi pour le film “Dumb and Dumber” pour un contrat de 10 millions de dollars.

En se focalisant sur le passé, nous ne pouvons que le reproduire. Mais en passant plus de temps à se concentrer sur des objectifs futurs, notre esprit est capable de les matérialiser.

La Pleine Responsabilité
Changer de vie

Dans le paragraphe suivant, vous verrez une méthode pour analyser ce qui ne fonctionne pas aujourd’hui dans votre vie. Avant cela, il est important de prendre la pleine responsabilité de vos résultats. Au lieu de nous blâmer et de garder une position de victime, prenons les choses en main. Si nous sommes l’auteur de nos résultats négatifs, alors nous sommes capables de générer des résultats différents. Car il s’agit de nos choix. Découvrons maintenant quels changements sont nécessaires pour améliorer notre vie.

Exercice pratique

Voici une technique connue dans le monde du coaching qui s’appelle « Le modèle d’Hudson ». Grâce cet outil, issue de la Programmation-Neuro-Linguistique, vous découvrirez ce que vous faites aujourd’hui qui vous conduit à avoir les résultats actuels.

Sur une feuille vierge, dessinez deux cercles, un sur chaque page.

  1. De manière intuitive et sans rationaliser, représentez votre vie telle que vous la vivez actuellement (sous-forme de camembert). Choisissez n’importe quel domaine de vie qui vous semble pertinent tels que : professionnel, familiale, conjugal, social, personnel etc. Par exemple : sport, projet personnel, voyages, sortie entre amoureux, jeux, formation, etc.
  1. Dans le deuxième cercle, refaites le même exercice que le précédent mais en représentant cette fois votre vie idéale. Trouvez le parfait équilibre, selon vous, entre tous vos domaines de vie, retirez-en ou ajoutez-en.
  1. Comparez les deux représentations pour bâtir objectifs et stratégies. Définissez un plan d’action et recherchez les accomplissements avec lesquels vous êtes le plus en accord avec vous-même. Minimisez votre engagement dans des domaines ou vous dépensez inutilement votre énergie. Faites la différence entre les activités nécessaires et indispensables, les activités épanouissantes, celles qui vous apportent de la joie, de l’énergie positive et les activités toxiques, qui vous pèsent et vous empêche d’évoluer. Pour vous aider à définir votre plan d’action personnel, je vous propose de vous accompagner gratuitement, pour cela, n’hésitez pas à m’envoyer vos résultats par mail ou de me contacter avec le formulaire ici.
Pourquoi est-ce si dur de changer ?

Comme vous l’avez constaté, il y a un gap entre les deux cercles. C’est cette espace qui est le plus inconfortable voire douloureux car c’est là que le changement s’opère. Si bien que c’est dans cet zone que nous devrons lutter contre nous-même, contre notre esprit. Imaginons un monde où chaque personne soit capable d’appliquer n’importe quel changement sans aucune résistance. En conséquence, la vie serait une expérience totalement différente. Mais pourquoi est-ce que notre cerveau est-il câblé pour autant résister au changement ? Il y a des personnes qui souffrent réellement de leur comportement et de l’état actuel de leur vie, pourtant elles n’y parviennent pas. C’est parce que le cerveau humain, extrêmement doué pour la survie, ne retient que ce qui ne demande pas d’effort. Etant donné qu’il est conçu pour ne dépenser que le strict minimum d’énergie, il tente à tout prix de nous éviter d’avoir à réfléchir et de gaspiller de précieuses ressources. Ainsi, il instaure des processus automatiques. C’est pour cette raison que nous sommes capables de quitter notre travail et de rentrer à la maison sans même y penser. C’est la même chose lorsque nous conduisons un véhicule ou lorsque nous mangeons. A force de les répéter, ces comportements deviennent inconscients. Malheureusement, même une action nocive répétée deviendra aussi un comportement automatique. Comme par exemple fumer, consommer de l’alcool, manger des sucreries devant la télé ou passer toute la soirée sur Instagram. Alors, dans ces situations, nous sommes en mode auto-pilote. Et changer cela s’avère difficile. De même, nous nous en rendons compte lorsque nous déménageons et que nous continuons à écrire l’ancienne adresse. Également, quand nous nous rendons en voiture à un endroit par erreur parce que nous l’avons fait tellement de fois dans le passé.

La neuroplasticité

La science a prouvé la neuroplasticité du cerveau humain. Cela signifie qu’il est possible de le modifier physiquement en modifiant les voies neuronales. Imaginez ce que vous pouvez accomplir si vous parvenez à modeler profondément votre esprit. En revanche, cela demande des efforts car, je vous le rappelle, le cerveau cherche toujours à maintenir les choses qu’il sait déjà faire confortablement en brulant le moins de calorie possible. Comme s’installer et regarder la télévision en mangeant des chocolats au lieu de lire un livre ou d’aller à la gym par exemple. Pourtant, il est possible de renverser la tendance. Ainsi, au lieu de croire qu’il y a quelque chose qui cloche chez nous ou que cela fasse partie de nos défauts, nous pouvons simplement nous forcer à sortir de cette zone de confort et passer dans le gap des deux cercles précédents du modèle de Hudson. Bien que dans la préhistoire, cela pouvait signifier une mort certaine, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Pourtant notre cerveau a maintenu ce niveau de vigilance. La résistance au changement lui permet d’être mieux efficace lorsqu’un réel danger apparaît. C’est vrai, pourquoi aller prendre des risques alors que tout va bien dans la situation actuelle ? Mais ce n’est pas irréversible. C’est comme lorsque nous apprenons un nouvel itinéraire en forêt, au début le passage est très difficile et il faudra se munir d’une machette, puis à force d’y passer tous les jours au bout d’un moment, apparaîtra un nouveau chemin. C’est exactement la même chose avec nos neurones.

Changer de vie
Comment remodeler son cerveau

Pour parvenir à transformer notre esprit, nous devons lutter contre nous-même (notre cerveau). Voici les étapes nécessaires pour y arriver :

  1. Prenez conscience de vos automatismes. La moitié du travail est déjà fait si vous remarquez vos mauvaises habitudes. En restant attentif, identifiez les moments où vous passez en mode autopilote et reprenez le volant. De plus, vous pouvez aussi muscler votre attention grâce à la méditation.
  2. Lorsque vous êtes face à une mauvaise habitude et qu’elle est sur le point de se réaliser, il est déjà trop tard. Notre cerveau choisit naturellement le confort. C’est pour ça qu’il faut anticiper ce choix pour le contrer. Ainsi, prenez la décision bien avant. En effet, si en amont, vous avez déjà visualisé le moment fatidique et que vous avez déjà déterminé l’action que vous ferez, il n’y aura plus d’effort mental à fournir le moment venu. Par exemple, si vous décidez d’avance qu’en rentrant du travail, vous ne réfléchirez pas, prendrez votre sac de sport et irez à la gym, vous agirez de manière automatique sans la moindre résistance. N’attendez pas non plus d’être devant le menu du restaurant pour vous décidez à manger sainement. Décidez-le avant même d’être sorti de chez vous et évitez ainsi de vous fatiguer en luttant contre votre gourmandise quand le serveur prendra votre commande. D’ailleurs, n’avez-vous pas remarqué quels articles sont disponibles, à portée de main, lorsqu’on arrive à la caisse du supermarché ? A savoir qu’à ce moment-là des courses, nous avons déjà pris des dizaines de décisions et notre cerveau ne veut plus réfléchir. C’est comme ça que les ventes de bonbons et de magazines TV espèrent augmenter leurs ventes.
  3. La dernière étape consiste maintenant à rendre ce nouveau comportement automatique, autrement dit à en faire une habitude. C’est ainsi que le petit sentier dans la forêt peut devenir une route nationale. Pour cela une seule méthode : la répétition. Encore et encore, l’entrainement permet au cerveau de modifier sa configuration et, avec cela, nos pensées et nos émotions. Puis au bout de quelques temps, ce nouveau comportement deviendra notre nouvelle zone de confort et ne vous demandera plus aucun effort. De cette façon vous pouvez devenir efficace dans tout ce que vous faites. Malheureusement, si vous vous êtes entraîné à regarder Tik Tok pendant 3 heures en mangeant des chips, vous deviendrez excellent à cela aussi.

Alors, programmez votre auto-pilote dans la bonne direction, celle de votre choix. Décidez pour vous-même et créez la vie de vos rêves.

Changer de vie

Merci de me laisser votre commentaire pour me faire part de votre réaction et de suivre la page Facebook si vous avez aimé cet article. N’hésitez pas aussi à le partager avec vos amis si le contenu vous a intéressé. Pour me contacter directement, vous pouvez laisser un message ici.

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  1. On ne le dira jamais assez : s’épanouir concerne à la fois le physique et le mental, quelle que soit sa propre définition de l’épanouissement et à condition que cette quête soit saine. Cela implique un choix, une prise en main, un engagement <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *